AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 And if I were here...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin & Pursuit of Hapiness
avatar
Admin & Pursuit of Hapiness

▶ date d'inscription : 04/11/2012
▶ messages : 65
▶ âge réel : 24
▶ je me trouve : Pursuit of happyness
▶ humeur : Toujours au top !



MessageSujet: And if I were here... Dim 2 Déc - 19:13

Richard Geoffrey Havenworth
Trahis moi une fois, honte à toi. Trahis moi deux fois, honte à moi.

17 ans — Né(e) à New-York — Je suis en 4ème année à St-Jude scolaire/travail — Célibataire, mais qui sait ? — Indéterminée — membre des Pursuit of hapiness

Ҩ quelles sont tes particularités ?

Physiquement, j'ai les traits fin. On me fait même souvent plus jeune que ce que je n'ai en réalité. Brun aux yeux bleus, j'ai un visage qui fait garçon gentil, mais les apparences sont ce qu'elles sont, c'est à dire des apparences. Mes cheveux sont bruns, tirant légèrement sur le châtain foncé, mais ils sont d'une difficulté à quoi que ma coupe habituelle ne laisse pas forcément présager. Le mâtin, au réveil, j'ai une tête effroyable et je dois bien passer un bon quart d'heure voire plus en cas de nécessité pour me coiffer. Hormis ça j'ai aussi un nez légèrement mutin. Je trouve que parfois, je ressemble à un goret parce qu'il m'arrive de le trouver trop en forme de groin. Mais objectivement, il n'est pas si mal ! Mais ce qui frappe le plus chez moins, ce sont mes points. Bon ok, la vanne était foireuse... Sinon je mesure entre 1m70 et 1m80. A part avec les visites médicales, je ne me suis jamais vraiment mesuré, à quoi bon ? Cela ne sert que sur les sites de rencontres, dans la vie, on ne vient pas vous voir en fonction de votre taille. Je suis assez fin, mais ne vous y fiez pas, je ne suis pas frêle et sans force pour autant. J'ai simplement des muscles fins ! Je m'entretiens quand même et vais courir le plus souvent possible pour garder la forme. Oui, la gloire et le pouvoir se gagnent aussi sur le plan physique. Il est donc de bon ton de faire bonne impression. De ce fait mes tenues sont aussi soignées que je le suis. D'ailleurs, une bonne partie des sous que j'ai passent souvent dans ma garde robe. Futile ? Surfait ? Pensez-le si vous le voulez. Mais entre nous, il n'y a pas photo, on engage plus une personne qui est bien habillée qu'une personne vêtue comme si elle vivait dans la rue.

Ҩ et quel est ton tempérament ?

Comme tout le monde, j'ai les qualités de mes défauts. Si j'en demande beaucoup aux autres et que je suis très exigent, c'est parce que je suis aussi exigent, voire plus encore envers moi même. Je ne tolère pas l'échec. Je fais toujours mon maximum pour réussir, quoi qu'il en coute. Il faut avoir le courage de ses ambitions. Et je suis prêt à tout pour réussir. Même à aller contre mes principes s'il le fallait. Car oui, j'ai tout de même quelques rares principes. A la guerre comme à la guerre, tout les coups sont permis. D'ailleurs, si vous me gonflez, je vous le ferais largement savoir, au minimum en vous plantant comme une andouille là où vous êtes. Et si vous vous amusez à me causez des ennuies, vous le regretterais tôt ou tard. Je n'oublie jamais une crasse que l'on ma faite. Et je suis du genre pugnace quand il s'agit de vengeance. Je pourrais attendre plusieurs années même pour cela. Ceci dit, je n'ai pas non plus que des défauts ! Avec les personnes que j'apprécie, je sais être très complice et avenant. D'ailleurs, je peux être aussi aimable qu'un chaton avec les rares personnes qui me sont chères. Mais gare à vous si vous vous en prenez à elles, je serais encore plus mauvais que si vous vous en preniez directement à moi. Autant dire que je suis très protecteur en ce qu'il s'agit de mes relations les plus importantes. Donc si vous voulez vous y frottez, faites donc attention, je n'ai pas de pics, j'ai des pieux, sur lesquels vous devriez éviter de vous empaler.



More about you
parce qu'on est des petits curieux

▶️ Prénom et/ou Pseudo Tramouet (y a que Cherry qui peut m'appeller Mouette, sinon gare à vos fesses !)
▶️ Âge & Région 20 ans (bientôt) et toute mes dents Very Happy
▶️ Comment avez-vous trouvé TMM ? Comment dire... Vous voyez le seul mec en admin dans la PA ? J'pense que ça suffira pour répondre
▶️ Quel est votre niveau de rp ? (Nombre de ligne ? Depuis combien de temps ?) Environ 6 ans de rp, mais avec des pauses, et la quantité peut varier entre 20 et plus de 100 lignes.
▶️ Code VALIDE by Mouette Cool
▶️ Célébrité de votre avatar Logan Lerman
▶️ Crédits de votre fiche lovatoismyfaith ; thejariana



Dernière édition par Richard G. Havenworth le Dim 9 Déc - 20:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin & Pursuit of Hapiness
avatar
Admin & Pursuit of Hapiness

▶ date d'inscription : 04/11/2012
▶ messages : 65
▶ âge réel : 24
▶ je me trouve : Pursuit of happyness
▶ humeur : Toujours au top !



MessageSujet: Re: And if I were here... Mar 4 Déc - 19:00

Story of my life
La haine est fille de la crainte.

Vous ne trouvez pas bizarre le fait que votre histoire, celle que vous vivez actuellement commence bien souvent longtemps avant votre naissance ? C'est comme si vous êties un fil, mais qu'au delà de cela, vous et votre histoire faite parti d'une chose plus grande, une trame, qui elle même forme une toile ! toile d'araignée, perlée de givre un matin d'hiver ? Toile de vêtement, voyageant au grès de son porteur ? Toile de peindre, sur laquelle mille et une couleur seront déposées pour en faire un chef d'oeuvre ? Mais surtout, vous, petits fils, composante de cette immense toile, en avez vous conscience, de votre importance ? Personne n'est irremplaçable, mais si un fil romps, le vêtement s'effiloche et fini par tomber en lambeaux, la toile d'araignée n'est plus qu'amas gluant et le tableau de maître n'est plus une croûte qui tombe en miette. Alors, si. On est tous irremplaçable. Surtout moi.

Le bout de la bobine de mon histoire se trouve bien loin d'ici et commence il y a 18 ans. Le jour même où Laureen Steanson finissait ses études, ce jour où, comme tout un chacun, on voit véritablement le monde s'ouvrir devant soi. Elle avait décidé de faire des études supérieure pour devenir infirmière. C'est ainsi que son diplôme en main, elle partit de chez elle, embrassant père et mère pour courir l'aventure et commencer sa vie à New-York. Malheureusement elle ne finit pas ses études et ce fût un petit boulot de secrétaire dans un cabinet d'avocat qu'elle finit. Elle n'était pas mécontente de sa vie, qu'elle gagnait correctement malgré tout. Un jour parmi tant d'autres, elle allait prendre son repas au bar du coin. C'était la pause de midi et ce jour là était un jour pour le moins peu ordinaire car c'était son anniversaire. Enfin... Elle n'allait pas faire la fête le soir, mais au moins, elle savait qu'elle passerait un bon moment avec ses amis. C'est donc en se dirigeant vers le bar pour les rejoindre qu'elle eu un petit ennuis. En chemin, un homme la bouscula et lui renversa du café dessus. Cet homme, elle ne le savait pas encore, allait devenir l'homme de sa vie. Sa vie, ni lui ni elle ne savait qu'elle allait se fini bien plus tôt que la jeune Laureen ne l'aurait cru. Mais revenons dans notre petite rue de Manhattan, avec nos deux futurs tourtereaux. Lui, c'était Geoffrey Wilfried Havenworth troisième du nom. C'était d'ailleurs un fameux avocat à la cour, et il avait rempoté nombre de procès, notamment celui opposant Mr. Banner contre Mr. Klein, qui est justement le frère du patron du bar dans lequel notre jeune Laureen se rendait. C'est d'ailleurs en gagnant ce procès que Mr. Klein pu aider son frère à ouvrir le bar. Mais ça c'est une autre histoire. La jeune Laureen, qui avait à l'époque 20 ans, enfin 21 ans, puisque c'était aujourd'hui son anniversaire, se retrouvait ainsi en plein Manhattan avec une tâche de café brunâtre de la taille d'une main sur son tailleur crème qu'elle avait acheté fort cher chez Dior pour impressionner son précédent petit ami. Garçon qui l'avait laissé tomber pour pouvoir parcourir le monde.

Geoffrey et Laureen se rencontraient ainsi la première fois. Laureen, pressée, ne fit pas plus attention à ce que disait le jeune homme qui ne peut que bafouiller que quelques mots et lui tendre sa carte de visite avant que la jeune fille ne parte en coup de vent, tentant de reprendre le retard que cet incident avait causé. Le repas se passa donc sans trop de problème, mais elle du partir en avance pour passer au pressing déposer sa veste tâchée. En rentrant au cabinet, elle prit le temps de se poser, mais elle n'eût pas à attendre longtemps avant de reprendre du service car une personne venait justement d'entrer. Elle ne le reconnut pas directement mais il s'agissait en fait de Geoffrey qui, l'aillant déjà remarqué au tribunal lorsqu'elle accompagnait l'un des associés du cabinet, avait retrouvé son patron et par conséquent son lieu de travail. Pour se faire pardonner, il l'invita dans un restaurant. Il faut savoir que ce restaurant a été fondé par le père de Geoffrey, et c'était maintenant sa soeur, l'ainée, pas la cadette, la cadette travaillait ce jour là dans une mission humanitaire, qui avait reprit la suite et fait gagner ses étoiles et son prestige à ce fameux restaurant.

Geoffrey et Laureen se revirent plusieurs fois, emménagèrent ensemble puis vinrent les fiançailles et le mariage. C'est peu de temps après que je fus conçu. Vous savez, pendant ce magnifiquement moment qu'est la lune de miel ? Et bien ce n'était pas là. En effet, la compagnie de voyage avait eu quelques petits ennuis financiers. Du coup, Laureen et Geoffrey furent obligés de rester à New-York, ce qui ne fût pas plus mal puisqu'ils purent assister à un vernissage que peu de gens purent voir. En effet ce fut le père de Geoffrey qui leur permis cet accès, étant en très bon termes avec le conservateur du musée dans lequel les tableaux furent accrochés. Un peu alcoolisé par la soirée, ce fût ce soir même que je fût conçus. Neuf mois plus tard je naissais. Ma naissance fût malheureusement le premier jour de ma vie honnit des dieux. Ma mère avait une malformation qui se transmettait de génération en génération de mère en fille. Mais elle ne le savait pas, et le jour de l'accouchement, cela ne se passa pas comme tout le monde l'avait prévu jusque là. Elle fit un hémorragie interne que les médecins ne purent pas stopper. Elle devait mourir quelques heures plus tard sans avoir pu me voir.

Ainsi je suis né. Par un enchainement d'action et de fait parfois impromptus je vins ainsi au monde.
Mon père, Geoffrey Havenworth me prénomma ainsi en mémoire de Laureen, car son père s'appelait Richard. Geoffrey est le nom de mon père, du père de mon père et de son père avant lui. Il a tenu à respecter la tradition. Je grandis donc ainsi dans une famille qui n'avait pas grand chose à voir avec une famille normale. Mon père, trop affecté par la mort de sa femme, eût trop de mal à m'élever, et ce fût ainsi mes deux tantes et mes grands parents qui, tour à tour, s'occupèrent de moi. Même si mon père gagnait sa vie de façon convenable, il ne faisait plus grand chose maintenant et restait souvent à se morfondre des heures le soir, seul dans le salon. Seul ? Non pas vraiment. Face à lui, il avait toujours une photo de Laureen, en robe blanche à pois, des lunettes vintages sur le nez, souriant à l'appareil photo qui venait de lui voler quelques instant de beauté. Quelques instant pour une éternité. Quelques miettes d'une jeunesse envolée, volées et fixées sur un papier glacée. Un sourire, un baiser, quelques éclats de rire avaient peut être suivit cet instant maintenant figé.

Mon enfance s'est donc déroulée entre présent et passé, entre actualité d'une vie mouvementée et fantômes de souvenirs. Je n'avais pas une enfance enviable, mais je n'étais pas non plus à plaindre. Mais j'admirais tout ces enfants qui avaient la joie de voir leur mère rentrer avec eux le soir, les tenant par la main tout en riant avec eux. Les soirs de Noël devaient être les plus beaux. Et les soirs d'été, les soirs les plus chauds, les soirs autour d'une table à raconter sa journée à sa mère, ces soirs là, je ne les connus pas. Au lieu de cela, j'ai aidé ma grand-mère à travailler son jardin, elle m'y a appris le nom de toutes les fleurs qu'elle y faisait pousser. Au lieu de cela, les soirs d'hiver j'écoutais mon grand-père me lire mille et une histoires, blottit dans un fauteuil du XIXème, posé non loin d'une cheminée au foyer chaud et apaisant. Au lieu de cela, j'ai accompagné mes tantes dans des galas et entrevu les paillettes de ce que pourrais être la gloire. Et au milieu de cela, je voyais mon père, seul, se coupant du monde pour rester avec ses souvenirs.

Lors de ma quatorzième année, un jour de printemps, jour où je rentrais de cours, je retrouvais mon grand-père et ma grand-mère chez moi. Ce jour là, je partis définitivement de chez mon père pour aller vivre chez eux. Mon père ? Je ne le revis plus. Huit jours plus tard j'étais derrière une limousine noire, en train de marcher jusqu'au cimetière. A partir de ce jour là, je décidais de tout faire pour ne jamais avoir à subir quoi que ce soit. Je travaillais comme un forcené dans tout les domaines que je commençais. Voyant cela, mon grand-père décida de faire en sorte que j'entre à Saint-Jude. Malgré l'aisance de ma famille paternelle qui n'était pas trop à plaindre, cela représentait tout de même un budget non négligeable. Ainsi j'entrais donc à St-Jude, avec des idées, des rêves mais aussi des envies et des espoirs plein la tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Top of the world
avatar
Top of the world

▶ date d'inscription : 09/12/2012
▶ messages : 32
▶ âge réel : 23
▶ je me trouve : ◮ au penhouse.
▶ humeur : ◮ zen.



MessageSujet: Re: And if I were here... Mar 11 Déc - 20:27

J'adore ton style d'écriture. tout me semble bon, tu es donc validé ! ----> *dehors*
Passe du bon temps avec moi sur TMM

_________________
    Put your hand in my hand
    AND WE'LL STAND, LET THE SKY FALL

    .ReedNight
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: And if I were here...

Revenir en haut Aller en bas
 

And if I were here...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tell me more :: Administration :: — Présentation :: — Présentations validées-